Liens utiles

Le projet de la Grande Bosse 

Réunie le 10 avril, l’Autorité environnementale du conseil général de l’Environnement et du Développement durable (CGEDD) a rendu son avis sur l’aménagement de la Boucle de la Grande Bosse  en Seine-et-Marne. Le projet, porté par VNF, a pour objectif de restaurer la continuité piscicole et la fonctionnalité écologique d’un méandre de la Seine rescindé en 1976.

En l’état actuel des connaissances sur les passes à poissons, l’Autorité environnementale estime que « la prise en compte de l’environnement par la projet [de la Grande Bosse] aussi bonne que possible » et que « la qualité globale de l’étude d’impact est satisfaisante ». Elle confirme, toutefois, l’intérêt du suivi sur 5 ans de chaque espèce de poisson, suivi proposé par VNF, pour s’assurer de l’efficacité de la passe à poissons.

Retrouvez les autres recommandations précisées dans l’avis délibéré de l’Autorité environnementale sur l’aménagement de la Boucle de la Grande Bosse

L’ Établissement public territorial
de bassin (EPTB)

Seine Grands Lacs est un établissement public interdépartemental qui regroupe Paris, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne. Historiquement, il a la charge d’une double mission essentielle :

  • Soutenir l’étiage pour maintenir les débits de la Seine et de ses affluents ;
  • Lutter contre le risque lié aux inondations dans le bassin de la Seine en écrêtant les crues.

Pour remplir ces missions, l’EPTB Seine Grands Lacs exploite 3 ouvrages situés en dérivation de la Seine, de la Marne, de l’Aube et un sur l’Yonne, capables de stoker plus de 800 millions de m3 d’eau. L’EPTB Seine Grands Lacs s’est également engagé dans une action de réduction de la vulnérabilité aux inondations.

Au titre de ces missions, EPTB Seine Grands Lacs mène le projet d’aménagement de la Bassée permettant la diminution significative la hauteur des niveaux d’eau de la Seine et la restauration de la zone humide exceptionnelle de la Bassée. Bien que les deux projets soient indépendants, ils concernent le même territoire. Ainsi, le débat public du projet Bray-Nogent a fait l’objet de quatre réunions publiques communes avec le débat public Crue Seine Bassée.

Pour en savoir plus

 

Commission nationale du débat public

Pour en savoir plus