Le suivi hydrogéologique

Dans le cadre de la poursuite du projet, il est prévu de mettre en place un réseau de piézomètre afin de connaître l’évolution des niveaux des nappes sur le territoire du projet.

La mise en place de ce réseau a pour objectifs:

  • de définir et mettre en oeuvre un réseau de mesure permettant de suivre l’impact du projet avec les mesures antérieures et postérieures à la mise à grand gabarit;
  • à cette fin, de réaliser une esquisse de la piézométrie du système craie et alluvions dans la plaine alluviale potentiellement impactée par le projet ;
  • définir le fonctionnement hydraulique de la Seine et de son réseau hydraulique secondaire et notamment les relations nappe/rivière

 

Ce réseau de piézomètres a donc vocation à rester opérationnel pour au minimum une quinzaine d’années.

Un premier réseau sera mis en place au cours de l’année 2015 au droit des zones où les impacts potentiels du projet pourraient être les plus forts : aval du barrage de Jaulnes, aval du barrage du Vezoult et futur canal à grand gabarit.

Ce suivi des niveaux de la nappe sur plusieurs années sera couplé à un suivi des niveaux d’eau de surface.

Une collaboration sur ces suivis avec Seine Grands Lacs  est envisagée.

 

Atelier de travail « Nappes et noues » du 16 octobre 2013

Un atelier de travail s’est tenu le 16 octobre 2013 en présence des élus du territoire, des associations environnementales, etc. Au cours de cette atelier, le suivi hydrogéologique a été abordé.

Pour en savoir plus :